Trump, Brexit : les algorithmes prédictifs ont-ils pris le pouvoir ?

« La prédiction est un art bien difficile, surtout en ce qui concerne l’avenir », ce propos attribué à Mark Twain, est-il en passe de devenir caduc ?

C’est ce que nous promettent les algorithmes prédictifs, qui se font de plus en plus

Algorithme-predictif-23-mars

prescriptifs avant de devenir autonomes. Donald Trump a été élu grâce à l’usage des Big Data tandis que les sondages n’ont pu prévoir son élection.

Selon une publication de l’Université de Cambridge « un ordinateur pourrait prédire plus précisément la personnalité du sujet qu’un collègue de travail en analysant seulement dix Likes, qu’un ami ou un cohabitant (colocataire) avec 70, qu’un membre de la famille (parent, frère ou sœur) avec 150, et qu’un conjoint avec 300 Likes ».

Etudes de Marché et Sondages, dont nous voyons continuellement les limites, sont-ils amenés à être détrônés par des Algorithmes Prédictifs puis Prescriptifs et enfin Décisionnels ?

Prévoir des comportements à partir de réponses à des questionnaires, réaliser des projections statistiques à partir de données historiques, réaliser des analyses descriptives, cela a-t-il encore  un sens à l’ère de la collecte massive de données comportementales et du Big Data ?

Les techniques statistiques et probabilistes traditionnelles ont-t-elles encore un avenir ?

Mais en même temps l’usage intensif des algorithmes produit des effets inattendus, échappant à leurs concepteurs.

S’ensuivent des prix sans références chez Uber, des discriminations chez AirBnB, des effets de bulle… sans compter que les algorithmes omnipotents s’hallucinent eux-mêmes !

Les « comportements (de l’algorithme de Google) ne peuvent plus désormais être compris et interprétés, pas même par ses géniteurs », selon le sociologue Dominique Cardon

Lors de cette Matinale Gérard HAAS et Jean-Paul CRENN vous proposent un point de vue Stratégique et Juridique sur les Nouvelles Approches Prédictives. De l’utilisation des Big Data pour influencer une partie de l’électorat en faveur de Trump à la mise en place d’un cadre juridique de Gouvernance des Algorithmes en passant par la question de la pérennité des méthodes de sondage et d’études de marché, ils illustreront de cas concrets cette question brulante du « Prédictif ».

CE QUE VOUS ALLEZ APPRENDRE

  • Comment protéger des algorithmes ?
  • Comment l’équipe Trump aurait utilisé les Big Data pour gagner les élections ?
  • Est-il toujours nécessaire de décrire statistiquement des marchés, une clientèle ?
  • Quels sont les choix des entreprises pour prévoir les comportements de marchés, anticiper des budgets ?
  • Que la Protection de la vie privée est au cœur du Prédictif.
  • Quelles reconfigurations méthodologiques attendent les études de marché et d’opinion ?
  • Que les sondages ne sont pas morts.
  • La nécessité de la rétro-ingénierie des algorithmes.
  • En quoi consiste la redevabilité algorithmique ?

PROFIL DES PARTICIPANTS

  • Directions Marketing et CRM
  • Directions Digitales
  • Directions Générales
  • Directions Juridiques
  • Directions Financières

INFORMATIONS PRATIQUES

  • Date : Jeudi 23 mars 2017 à Paris
  • Horaires : de 8h30 à 10h30
  • Lieu : HAAS Société d’Avocats, 32 rue La Boétie, 75008 Paris
  • Format : Petit déjeuner, Attention places limitées.
  • Prix : Afin de favoriser des échanges de qualité, le nombre de places est limité et une participation financière de 20 € est demandée.

Pour toutes demandes d’informations complémentaires, vous pouvez appeler Pascale NAJMAN au 01 56 43 68 80 ou Carole MIMARD au 05 62 21 10 31.