Accroissement temporaire de l'activité de l'entreprise : la délimitation de cette notion

contrat-4Le seul fait du lancement de nouveaux produits qui relève de l’activité normale de l’entreprise ne peut suffire à caractériser un accroissement temporaire de l’activité de l’entreprise propre à justifier le recours au contrat de travail à durée déterminée (Cass soc. 5 mai 2009. pourvoi n° 07-43482) 
Une salariée avait été engagée sous plusieurs contrats à durée déterminée pour accroissement d’activité. Puis, estimant avoir été engagée sur un emploi durable lié à l’activité normale et permanente de l’entreprise, elle avait saisi la juridiction prud’homale pour obtenir notamment la requalification des contrats à durée déterminée en contrat à durée indéterminée et des dommages intérêts pour licenciement sans cause réelle et sérieuse. Elle avait été rejetée de sa demande.
Pour la cour de cassation, le seul fait du lancement de nouveaux produits qui relève de l’activité normale de l’entreprise ne pouvait suffire à caractériser un accroissement temporaire de l’activité de l’entreprise propre à justifier le recours au contrat de travail à durée déterminée.
Références :
Cass soc. 5 mai 2009. pourvoi n° 07-43482 – voir l’arrêt

ENVELOPPE NEWSLETTER copie

L'actu juridique numérique
du mardi matin.

Inscrivez-vous pour recevoir nos derniers articles, podcasts, vidéos et invitations aux webinars juridiques.

*Champs requis. Le cabinet HAAS Avocats traite votre adresse e-mail pour vous envoyer ses newsletters.

Vous pouvez accéder aux données vous concernant, les rectifier, demander leur effacement ou exercer votre droit à la limitation du traitement de vos données en nous contact à l’adresse mail suivante : dpo@haas-avocats.com