HASBRO DEFEND SES DROITS D’AUTEUR SUR LE JEU « SCRABBLE »

Le groupe Hasbro Inc, créé en 1923 aux Etats-Unis par les frères Hassenfeld et numéro 2 mondial du marché des jeux et des jouets avec un bénéficie record de 330 millions de dollars en 2007, détient entre autres les droits d’auteur du jeu « scrabble ».
Or, une version électronique gratuite du jeu dénommée « scrabulous » est apparue en 2007 sur le site communautaire facebook, sans que Hasbro n’ait donné son autorisation. Cette version a connu un grand succès auprès des internautes, mobilisant près d’un demi-million d’utilisateurs par jour sur facebook.
Mais la reprise du jeu scrabble qui est, par sa forme (utilisation de petits carrés lettrés à insérer sur un plateau quadrillé) et ses règles d’utilisation, une création originale est protégeable par le droit d’auteur (article L111.1 du code de propriété intellectuelle) et le copyright. Par conséquent, le groupe Hasbro a agi en justice et obtenu non seulement que soit fermée l’application litigieuse mais aussi que la version litigieuse soit remplacée par sa propre version numérique du jeu.
Notons toutefois que la version d’Hasbro a reçu un accueil mitigé de la part des internautes qui semblent lui préférer le jeu « scrabulous ». Certains dénoncent un manque de réactivité du groupe qui aurait dû proposer plus tôt une version gratuite de son jeu électronique, et lui reprochent d’avoir sous-estimé l’attachement des internautes à la version « scrabulous » qui se veut plus moderne que le « scrabble ».
Mais en tant que titulaire de droits sur une œuvre protégée, il apparait que le groupe Hasbro était tout à fait légitime à défendre sa création quelque soit la réaction des internautes et la stratégie économique invoquée.
Références :
Les Echos – 11 aout 2008- page10.
Article L111-1 du CPI – voir le document
Le site de la société Hasbro France – voir le site

ENVELOPPE NEWSLETTER copie

L'actu juridique numérique
du mardi matin.

Inscrivez-vous pour recevoir nos derniers articles, podcasts, vidéos et invitations aux webinars juridiques.

*Champs requis. Le cabinet HAAS Avocats traite votre adresse e-mail pour vous envoyer ses newsletters.

Vous pouvez accéder aux données vous concernant, les rectifier, demander leur effacement ou exercer votre droit à la limitation du traitement de vos données en nous contact à l’adresse mail suivante : dpo@haas-avocats.com