Les revenus du Forex doivent être déclarés

Le Forex de l’abréviation du « FOReign EXchange » que l’on peut traduire par marché des devises ou marché des changes. Il s’agit de ce que l’on trouve sur le marché des actions, un marché ouvert en permanence et qui  représente le deuxième marché mondial avec un montant total de transactions de près de quatre mille milliard de dollars pour la seule année 2010. Un marché qui échappe pour partie ou en totalité au fisc qui chercherait à identifier le revenu de certains opérateurs.
Le principe est simple : on achète quand on spécule que la monnaie va monter et on vend quand on pense qu’elle va descendre… En fonction de votre mise de départ, vous pouvez gagner beaucoup d’argent.
Pour réaliser des gains appréciables, il est important de bien connaître les outils qui vous permettront de maîtriser le FOREX plutôt que de le subir, car s’il est tout à fait possible de s’enrichir en traitant les devises, il est également très facile de perdre beaucoup d’argent !
Certains investissent ce marché sur du moyen-long terme, en pratiquant la stratégie qui consiste à emprunter de l’argent dans une devise à taux d’intérêt bas et de le placer dans une devise affichant un taux d’intérêt supérieur.
Les investisseurs empruntent en dollars américains (par exemple avec un taux directeur de 0,25%) et placent ces fonds en dollars australiens (avec un taux supérieur, mettons de 5%) afin de tirer parti du différentiel de taux (4,75%).
On peut dire que un rendement annuel de 4.75% est assez faible pour ce type de stratégie mais il est possible d’utiliser l’effet de levier. En prenant un effet de levier de 5, certains fonceurs peuvent espérer gagner jusqu’à 22,50% par an.
Avec ce type de gain, il est important de bien savoir comment déclarer ces sommes. Pour y voir plus claire, nous vous invitons à consulter ce dossier complet. Il vous permettra de comprendre comment déclarer vos revenus, en fonction du type de spéculation que vous pratiquez.

Laisser un commentaire

ENVELOPPE NEWSLETTER copie

L'actu juridique numérique
du mardi matin.

Inscrivez-vous pour recevoir nos derniers articles, podcasts, vidéos et invitations aux webinars juridiques.

*Champs requis. Le cabinet HAAS Avocats traite votre adresse e-mail pour vous envoyer ses newsletters.

Vous pouvez accéder aux données vous concernant, les rectifier, demander leur effacement ou exercer votre droit à la limitation du traitement de vos données en nous contact à l’adresse mail suivante : dpo@haas-avocats.com