Zoom sur une interdiction de vente aux enchères de photographies sur internet

Des auteurs photographes ont découvert une vente aux enchères de photographies issues du fonds d’une société de presse italienne.
Estimant que cette vente portait atteinte à leurs droits moraux et matériels ainsi qu’à l’intérêt collectif de la profession, ils ont assigné en référé la société effectuant la vente afin de faire interdire celle-ci sous astreinte.
Soutenant que les tirages mis en vente provenaient du fond d’un éditeur constitué uniquement d’images confiées à titre de simple dépôt, ce fond ne saurait conférer des droits de propriété sur les tirages.
Dès lors, les auteurs de ces clichés en sont propriétaires et la société éditrice ne peut les mettre en vente.
C’est ainsi que le 18 novembre 2009, le tribunal de grande instance de Paris a estimé qu’il y avait une atteinte aux droits patrimoniaux et moraux des photographes, atteinte suffisamment justifiée pour dire que la vente envisagée crée un danger imminent pour ces derniers de voir les tirages dispersés définitivement.
Références :
– Tribunal de grande instance de Paris, 18 novembre 2009, A. L, A.-M. B, C. S et a. c/ SAS Pierre Cardin Auction Art Remy Le Fur & Associés

ENVELOPPE NEWSLETTER copie

L'actu juridique numérique
du mardi matin.

Inscrivez-vous pour recevoir nos derniers articles, podcasts, vidéos et invitations aux webinars juridiques.

*Champs requis. Le cabinet HAAS Avocats traite votre adresse e-mail pour vous envoyer ses newsletters.

Vous pouvez accéder aux données vous concernant, les rectifier, demander leur effacement ou exercer votre droit à la limitation du traitement de vos données en nous contact à l’adresse mail suivante : dpo@haas-avocats.com