Lancement d’une formation opérationnelle sur les réseaux sociaux à destination des créateurs d’entreprise. Entretien entre Maître Haas et Laurent Rignault, Fondateur d’EXPERT is Me

Maître Gérard Haas : Bonjour Laurent, lors de notre dernière rencontre vous m’aviez annoncé le lancement d’une formation opérationnelle sur les réseaux sociaux à destination des créateurs d’entreprise. Pouvez-vous m’en dire plus aujourd’hui ?

Forum de l'information maîtrisée : identité numérique et e-reputation

Pour sa 3ème édition le Forum régional de l’Information Maîtrisée aura lieu le 19 juin 2012 à Rovaltain TGV (INEED). Il est consacré à l’identité numérique et à l’e-reputation : qu’est ce que l’on dit de votre entreprise, de votre territoire, de votre organisation sur Internet ? Cet événement est placé sous la Présidence de Gérard CHAUMONTET,…

Panorama de droit social: La jurisprudence de la Cour de Cassation (4)

Droit du travail – inaptitude – reclassement S’agissant d’une inaptitude physique à l’emploi  d’une salariée travaillant au service négociation, dès lors que  les emplois, au sein de l’étude, de notaires, de clercs et de comptables, exigeaient un niveau de diplôme que la salariée ne possédait pas et qui ne pouvait être pallié par une formation,…

Panorama de droit social: La jurisprudence de la Cour de Cassation (3)

Droit du travail – CDD – rupture avant terme Dès lors qu’un contrat de travail à durée déterminée a été conclu, sa rupture à l’initiative de l’employeur, en dehors des cas mentionnés au premier de ces textes, ouvre droit pour le salarié à des dommages-intérêts d’un montant au moins égal aux rémunérations qu’il aurait perçues…

Quoi de neuf en droit du travail? (partie 7)

La démission est un acte unilatéral par lequel le salarié manifeste de façon claire et non équivoque sa volonté de mettre fin au contrat de travail. Lorsque le salarié, sans invoquer un vice du consentement de nature à entraîner l’annulation de sa démission, remet en cause celle-ci en raison de faits ou manquements imputables à son employeur, le juge doit l’analyser en une prise d’acte de la rupture qui produit les effets d’un licenciement sans cause réelle et sérieuse si les faits invoqués la justifiaient ou dans le cas contraire d’une démission (Cass soc. 12 janvier 2012. pourvoi n° 10-20377)