Colloque: Le BIG DATA bouscule le droit

Le Big data est un enjeu capital pour les entreprises. Il consiste à traiter, en temps réel, de très gros volumes de données et à les analyser. Les entreprises possèdent de vastes gisements d’informations leur donnant la capacité de raffiner ces données, de les interpréter, d’y localiser des tendances ainsi que des spécificités. Cela va leur permettre de mieux cibler, de mieux personnaliser leurs offres, de mieux connaître leurs clients et d’interagir davantage avec eux. La maîtrise de l’information en masse donne aujourd’hui à celui qui la possède la promesse de l’ultra-domination politique et économique. Cette nouvelle valeur ouvre de nouvelles perspectives dans lesquelles les enjeux juridiques se trouvent placés en première ligne.

Intervenants

• Gérard HAAS, avocat à la cour spécialiste en propriété intellectuelle et NTIC et président du Réseau Gesica,
• Valérie Chavanne, directrice juridique, Yahoo France,
• Denis Mancosu, directeur distribution multicanal, BPCE,
• Eric Aderdor, directeur général adjoint de Solocal Network (ancien groupe Pages Jaunes) et directeur général d’Horyzon Media, Patrick Terroir, directeur général délégué, Caisse des dépôts,
• Mathieu Gras, responsable services géolocalisés, SFR,
• David Bessis, président fondateur de Tinyclues,
• Georges Epinette, DSIO, groupe Les Mousquetaires, Stéphane Amarsy, directeur associé de Inbox,
• Nathalie Patrat, directrice du marketing et du datamining chez WDMDirectinet,
• Paul Alexander, CEO, Beyond Analysis, Nicolas de Cordes, vice-président de marketing vision, Orange,
• Antoine Durieux, directeur général fondateur, Jérôme

Programme du Jeudi 21 nov. 2013

08h00/08h30 : Accueil des participants

08h30 : Mots d’ouverture

09h00 : Pas de Big Data sans droit

La donnée est devenue l’objet de toutes les convoitises par le formidable potentiel économique qu’elle représente. Quelles garanties le droit apporte-t-il en terme de vie privée, de propriété intellectuelle, de sécurité, de responsabilité, de consommation, de santé, de données publiques…Vaste est l’éventail et cela percute un bon nombre d’usages relevant de divers domaines du droit.

09h30 : Pas de Big Data, sans sécurité : comment ne pas se faire voler ses Données ?

Sony, Apple, Facebook, Twitter se sont fait piller des données utilisateurs – parfois des millions – par des individus isolés ou par de toutes petites équipes motivées non par la gloire mais par le désir de revendre ce qu’ils ont volé. Comment s’assurer d’une sécurité sans faille des données commerciales? Une sécurité totale existe-t-elle ? Comment s’en rapprocher ? Quelle est la responsabilité de la marque en cas de vol et de divulgation ou d’utilisation des données? Quels sont les risques encourus ? Existe-t-il des assurances qui offriraient des couvertures contre la perte de données ?

10h00 : Pause café

10h30 : Big Data: une arme marketing pour ne plus rater la cible ?

On estime que le volume de données produites double tous les deux ans. Une fois agrégé, filtré et analysé, ce déluge de data est un formidable outil aux mains des entreprises pour mieux connaître et cibler leurs clients. S’il suscite un véritable engouement, le big data, qualifié par certains de « nouvel or noir », pose la question du respect des données personnelles, de l’anonymat, de la mise en place de politique de collecte opt-in. Vie privée contre big business, qui va gagner ?

10h50 : Le Big Data booste l’avantage concurrentiel

Le Big Data pénètre désormais de nombreux secteurs d’activité. Des données bien exploitées dotent les entreprises d’un avantage concurrentiel difficile à battre. Le temps des affaires menées à l’instinct est révolu, l’ère de la décision par les données a sonné. Pas moins de 60% des décideurs dans le monde ont adopté les outils analytiques pour les aider à prendre des décisions. Tour d’horizon sur la valeur livrée par les données.

11h05 : Big Data et Banques

S’il permet aux banques de mieux comprendre leurs clients pour leur proposer des produits adaptés à leurs besoins, le Big Data facilite aussi la gestion de risques telles que l’insolvabilité des emprunteurs.

11h30 : Big Data et assurances

Les assureurs pourraient utiliser le Big Data pour mettre en place une tarification liée au comportement de leurs clients. Une évolution en catimini, et qui remettrait en question le vieux modèle assurantiel.
12H00 : Buffet déjeunatoire

14h00 : Big Data et valorisation des actifs immatériels

Quels soutiens des investisseurs ? Valorisation ? Le capital investissement ? Quels sont les enjeux et les défis de la valeur juridique d’un fichier client ?

14h50 : Big Data et protection des contenus


Plagiat, contrefaçon, comment se protéger? Comment prouver la contrefaçon ?

15h30 : Big Data, une manne exponentielle qui appelle vigilance et contractualisation

Le patrimoine informationnel et le savoir-faire analytique développés dans le cadre d’une solution Big Data constituent des actifs immatériel protégeable en tant que tel. Comme il n’existe pas de texte spécifique, la protection des moyens de traitement repose notamment sur un ensemble de règles protégeant le logiciel, la base de données, le savoir-faire et le secret des affaires.

15H45 : Pause café

16H15 : L’Etat la croissance de l’économie numérique

En France, l’ouverture des données publiques a contribué à amplifier le phénomène Big Data : indicateurs démographiques, sociologiques ou médicaux, comptes publics, horaires, temps d’attente et trafic des transports publics : ces vastes jeux de données qu’il faut structurer permettent de créer des tableaux de bord et des cartographies. Résultat : plus grande lisibilité et transparence de l’action publique mais aussi nouveaux services innovants, utiles aux usagers et citoyens, lancés par des start-up.

17H10 : Big data et santé : de plus en plus d’informations pour mieux soigner

Le domaine de la santé connait lui aussi un véritable déferlement de données – personnelles, cliniques (imagerie médicale, biologie), pharmaceutiques (essais cliniques). Le développement des dispositifs médicaux numériques, le dossier médical, la bio-banque contribuent à alimenter ces bases de données. En France, l’Etat soutient le Big Data, dans le cadre des nouvelles orientations du Programme d’Investissements d’Avenir (PIA) dans le domaine du numérique. Que faire de toutes ces informations ?

17H40 : Echange avec la salle

18H00 : Fin des travaux

Cliquez-ici pour vous inscrire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.