Maître Gérard HAAS sera présent lors de « L’atelier rencontre avec un expert » – Le 1er avril 2014

Depuis la loi pour la Confiance dans l’économie numérique, (LCEN) renforcée par les dispositions de la loi Châtel, les usages en matière d’Internet et l’émergence des applications Web 2.0 ont fait évoluer les textes et les obligations mais aussi les risques d’ordre juridique. La responsabilité des acteurs de l’économie numérique s’en trouve renforcée.

Jeudi 21 novembre 2013 – Journée du droit du Big Data

Le Big data est un enjeu capital pour les entreprises. Il consiste à traiter, en temps réel, de très gros volumes de données et à les analyser. Les entreprises possèdent de vastes gisements d’informations leur donnant la capacité de raffiner ces données, de les interpréter, d’y localiser des tendances ainsi que des spécificités. Cela va leur permettre de mieux cibler, de mieux personnaliser leurs offres, de mieux connaître leurs clients et d’interagir davantage avec eux. La maîtrise de l’information en masse donne aujourd’hui à celui qui la possède la promesse de l’ultra-domination politique et économique. Cette nouvelle valeur ouvre de nouvelles perspectives dans lesquelles les enjeux juridiques se trouvent placés en première ligne.

Inscrivez-vous à notre prochaine session de formation

HAAS Société d’Avocats a développé des solutions de formation adaptées aux besoins des chefs d’entreprises et des créateurs en matière de propriété intellectuelle et du droit des nouvelles technologies, La prochaine formation aura lieu le 3 décembre 2013 sur le thème de l’e-réputation. En effet, définir une stratégie globale en matière de réputation sur internet…

Atelier aspects juridiques du web et du E-commerce – 17 septembre 2013

ATELIER RENCONTRE AVEC UN EXPERT
Depuis la loi pour la Confiance dans l’économie numérique, (LCEN) renforcée par les dispositions de la loi Châtel, les usages en matière d’Internet et l’émergence des applications Web 2.0 ont fait évoluer les textes et les obligations mais aussi les risques d’ordre juridique. La responsabilité des acteurs de l’économie numérique s’en trouve renforcée.