Pour ubériser, il faut avoir un mental de geek et aucun état d’âme. Désormais, il n’existe pas une activité que peut échapper à l’ubérisation. « Tout le monde commence à craindre de se faire ubériser, remarquait dans le « Financial Times le patron de Publicis Maurice Levy. Chaque métier, chaque profession peut être remis en cause par les acteurs du digital. Le néologisme ubérisation, renvoie à l’algorithme d’Uber, qui a bousculé la profession de taxi. Comme le note le magazine Capital, « être ubérisé, c’est être dépassé par un rival qui use de la technologie pour désankyloser le marché. C’est aussi se voir concurrencé par une armée d’indépendants ».

Même la profession d’avocat peut être touchée par ce phénomène. Alors l’« Uberisation », est une révolution ou une simple évolution que certains appellent depuis longtemps de leurs vœux, une chose est certaine : la profession d’avocat est actuellement confrontée à de profonds bouleversements.

Les défis induits par la technologie prennent plusieurs facettes :

– Le démarchage individualisé autorisé par le décret du 28 octobre 2014, dans le prolongement de la loi Hamon du 17 mars 2014 ;
– L’évolution de la législation sur la protection des données à caractère personnel, notamment au regard de la dernière Orientation du conseil de l’union européenne du 15 juin 2015 donnant une feuille de route au projet de règlement général européen sur la protection des données, qui devrait voir le jour courant 2016;
– La prise en compte d’un besoin de digitalisation et d’innovation pour traiter les demandes « automatisables », afin de se concentrer sur les prestations à forte valeur ajoutée.

Au-delà de ces trois axes majeurs, la révolution technologique apparaît comme l’accélérateur d’une mutation inexorable de la profession d’Avocat ; profession essentielle à la vie des affaires aujourd’hui concurrencée de toute part.

C’est dans ce contexte, que LEGANOV (http://www.leganov.com/) en partenariat avec le Cabinet HAAS Société d’Avocats (https://www.haas-avocats.com/contact/), a souhaité proposer aux avocats des formations destinées à tirer les conséquences tout en prenant directement part à cette révolution.

Ainsi, différents parcours de formation (http://www.leganov.com/#formations) peuvent désormais être suivis par les avocats qui souhaitent être sensibilisés à ces nouveaux enjeux essentiels :

• Connaître les nouvelles opportunités pour développer sa croissance ;
• Maîtriser les nouveaux outils de communication pour développer sa clientèle ;
• Définir une stratégie orientée sur la relation-client et fidéliser sa clientèle ;

Le cabinet HAAS Société d’Avocats interviendra dans un module complémentaire abordant les thèmes suivants ;

• Management du risque informatique et libertés dans l’univers de la relation client et du marketing ;

o Les principes et les obligations résultant de la Loi informatique et liberté ;
o Les formalités nécessaires aux différents traitements des données et à leurs échanges.

Cette formation fait l’objet de la labellisation CNIL n°2015-100.

Le premier module de formation animé par le Cabinet HAAS aura lieu le 14 Octobre 2015.

Les inscriptions sont d’ores et déjà ouvertes sur ce lien : Cliquez-ici pour vous inscrire

Vous souhaitez en savoir plus ?

Pour tous renseignements complémentaires sur les formations http://www.leganov.com/#formations, nous vous invitons à contacter le cabinet HAAS Avocats (https://www.haas-avocats.com/contact/).

#Uber, #avocatinternet, #marketing, #CNIL, #démarchage