Annoncé comme spirituel, le XXIe siècle sera indiscutablement celui de l’économie numérique. Dans cet univers chaque déplacement humain ou d’objet, chaque variation d’humeur ou de température, chaque mouvement de terrain ou de population est susceptible de se retrouver traduit en langage binaire, l’art de l’emploi des données devient le facteur clé de succès.

Ainsi, la maîtrise et l’analyse de l’information en masse donne aujourd’hui à celui qui la possède la promesse d’un avantage économique certain. Pourtant, on imagine encore très mal l’ampleur des bouleversements à venir.

Je désigne souvent les vertus du droit dans la règle des 3P : Prévenir, Protéger, Punir.

Alors, quelles questions le Big data soulève-t-il du point de vue du juridique?

L’objet de cette web-conférence est de répondre au moins deux questions essentielles l’une vise l’archivage, l’autre la preuve:

• Y a-t-il une obligation de conserver les données, et, dans l’affirmative, lesquelles et pendant combien de temps ?
• Y a-t-il une obligation de destruction des données que l’on stocke ?

L’inscription est gratuite.

Veuillez vous inscrire afin de réserver votre place : S’inscrire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.