Résolution judiciaire du contrat d’intégration : 6.67 millions d’euros de dommages-intérêts

Les prestations informatiques d’intégration sont à l’origine de nombreux contentieux dont le litige opposant IBM à la MAIF est un exemple tout à fait parlant. La rédaction des documents contractuels, qui constitue la clé de voûte de la relation, apparaît ici déterminante. En effet, qu’il s’agisse d’acter des informations précontractuelles transmises, de la qualité de…