#RGPD : quelle(s) responsabilité(s) du dirigeant ?

Par Stéphane ASTIER et Florian PERRETIN Mettre en conformité son activité au Règlement Général Européen pour la Protection des Données (ci-après RGPD) pose de nombreuses questions. Alors que la date d’entrée en vigueur de ce texte approche à grands pas, les questions posées par la difficile sensibilisation des Directions demeurent récurrentes. Si une telle démarche devrait…

Infraction routière et véhicules de l'entreprise: que peut faire l'employeur?

La loi dite de « modernisation de la justice du XXIème siècle » a enterré cette ancienne pratique en obligeant, depuis le 1er janvier 2017 l’employeur de « communiquer à l’administration l’identité, l’adresse et la référence du permis de conduire du salarié qui conduisait le véhicule ».

Le dépôt d’un personnage à titre de marque. Attention, danger !

Le dépôt du nom d’un personnage d’une œuvre littéraire et artistique à titre de marque doit être fait avec prudence, car il peut être frauduleux et déceptif lorsqu’il porte atteinte aux droits d’auteur ou aux droits dérivés de l’œuvre dont il est tiré. Cette affaire opposait un auteur, compositeur, arrangeur, orchestrateur et réalisateur qui avait…

"Les juges français suggèrent à Google de revoir ses aides aux recherches"

Dans un jugement du 8 septembre 2010, le Tribunal de Grande Instance de Paris vient d’ouvrir une nouvelle brèche en condamnant pour diffamation le Directeur de publication de Google.fr et Google Inc. en raison de propositions litigieuses diffusées via les fonctions « Google Suggest » et « Recherches Associées ».

Zoom sur la responsabilité des exploitants de sites internet comprenant un forum de discussion

En l’espèce, M. X. a porté plainte et s’est constitué partie civile du chef d’injures publiques envers un particulier, en raison de trois textes diffusés les 13, 14 et 26 septembre 2006 sur un forum de discussion du site internet exploité par une société de production dirigée par Marc Y., dit Karl Z., également directeur…

Le suicide numérique, une pandémie que Facebook n’entend pas laisser se propager !

A l’apogée de l’ère facebookienne, des Internautes voulant « libérer leur corps numérique » ont choisi comme mode d’expression le suicide. En effet, des applications permettent aux internautes de supprimer leur profil Facebook, Twitter, MySpace etc… ainsi que toutes les données s’y rapportant.

L’ hébergeur de pages personnelles plaçant de la publicité perd le statut d'hébergeur

En janvier 2002, deux sociétés ont constaté que les bandes dessinées dont elles étaient éditrices étaient intégralement reproduites, sans leur autorisation, sous forme numérique, sur un site internet. La cour d’appel de Paris a condamné le fournisseur de pages personnelles qui hébergeait ce site en contrefaçon.