E-réputation : les liens hypertextes sauveurs de la prescription